Recherche & technologie

 
09_0277_297554nbis_modulimg_visuel_fr.jpg05_0033_304_modulimg_visuel_fr.jpg07_0110_286768n_modulimg_visuel_fr.jpg10_0375_300876n_modulimg_visuel_fr.jpg

De la recherche scientifique à l’industrialisation d’un programme en passant par les phases de développement technologique, la R&T (Recherche & Technologie) est pour Snecma un moyen de rester leader sur chacun de ses marchés.

Le développement de la R&T passe notamment par des partenariats scientifiques avec des organismes et laboratoires de recherche français (ONERA, CEA, CNRS, universités), européens et internationaux et des partenariats technologiques mis en place avec des industriels. 

Les questions environnementales sont devenues un enjeu politique et économique. C’est pourquoi Snecma consacre, depuis de nombreuses années, un pourcentage important de son budget R&T à des programmes visant à diminuer l’impact de l’aviation sur l’environnement.

 

Programmes en coopération avec GE sur le CFM56
Lancé en 1998, le programme TECH56, mené en coopération avec GE, avait pour but de préparer les successeurs du moteur CFM56, en travaillant sur tous les composants majeurs des moteurs aéronautiques civils. Les améliorations recherchées portaient en particulier sur la consommation, le rendement, le respect de l’environnement, les coûts de maintenance et la fiabilité. Les démonstrations technologiques effectuées sur des moteurs en conditions réelles se sont achevées avec succès en 2004. Sur la base de certaines des technologies validées dans le cadre de ce projet, un programme d’amélioration a été mis en place pour les moteurs CFM56-5B et -7B afin d’améliorer les coûts de maintenance et de prendre en compte les normes d’émissions CAEP VI.

En 2005, Snecma et GE ont décidé d’engager un nouveau programme d’acquisition technologique, baptisé LEAP56™ destiné à identifier et valider les solutions qui seront nécessaires à la motorisation des futures familles d’avions mono couloir.

Au sein du programme LEAP (Leading Edge Aviation Propulsion) sont développés des technologies offrant des avancées totalement inédites et révolutionnaires en terme de motorisation, qui seront intégrées dans le nouveau moteur LEAP, destiné à équiper la future génération d’avions civils monocouloirs.
 

Programmes de recherche en partenariat
Snecma participe à plusieurs réseaux thématiques ou clubs au sein desquels les industriels et les organismes de recherche se regroupent pour travailler sur une thématique définie selon leurs besoins. 

Chaque réseau se compose ensuite de groupes de travail dédiés à une thématique plus précise, aboutissant à la mise en place de projets de recherche et une identification de sources de co-financement. 

 

  • INCA
    Pour les systèmes de combustion intégrés dans ses propulseurs, Snecma est confronté au triple défi d’une sécurité sans faille, d’un impact le plus faible possible sur l’environnement (réduction des émissions polluantes : oxydes de carbone NOx, suies...) et d’un coût compétitif. Pour relever ces défis, Snecma, l’ONERA et le CNRS mènent des programmes de recherche afin d’améliorer les performances de façon progressive et continue, pour trouver des concepts innovants en rupture avec les architectures actuelles. Pour accroître l’efficacité de leur coopération, leurs compétences ont été regroupées au sein du réseau INCA « Initiative en Combustion Avancée ». Ce réseau a pour vocation de valoriser l’expertise de l’École française de Combustion et de maintenir Snecma au meilleur niveau mondial dans le domaine de ces technologies. 
  • MAIA
    L’initiative Méthodes Avancées en Ingénierie mécAnique (MAIA) lancée par Snecma rassemble les compétences de l’ONERA, du CNRS, (soient 22 laboratoires), et des bureaux d’études de Snecma dans le domaine de la mécanique avancée. L’objectif est de réaliser dans les prochaines années des développements en calcul robuste, en vibration et en dynamique des structures mais aussi la modélisation de matériaux composites ou les calculs de durée de vie des pièces dans leur environnement. 
  • IROQUA
    IROQUA est un réseau thématique spécialisé dans le domaine de l’acoustique. Il réunit les industriels Dassault, Eurocoptère et Snecma ainsi que des laboratoires du CNRS et de l’ONERA.
    Piloté par l’ONERA, ce réseau a pour objectif de mettre au point des technologies nouvelles permettant de répondre à l’évolution de la réglementation en matière de bruit pour les aéronefs. 
  • HAIDA
    HAIDA aura pour thématique l’aérodynamique, l’aérothermique et l’aéroélasticité. Actuellement en cours de montage avec Turbomeca, des laboratoires du CNRS et des organismes belges, HAIDA doit être opérationnel d’ici à la fin de l’année 2010.
     

Programmes de recherche de Snecma
Snecma pilote également ses propres programmes de Recherche & Technologie avec le soutien des agences françaises (DPAC, DGA, CNES).